La race

 

                  Le chat des forêts norvégiennes

 

 

Son histoire :

 En langue scandinave, le chat norvégien est appelé "skogkatt", littérallement " chat des bois". Il existe depuis très lontemps dans toute la Scandinavie ainsi que l'atteste sa présence dans la mythologie et dans plusieurs contes de cette région . La légende de Thor, le Dieu viking tout-puissant détenteur de la foudre, s'avéra incapable de soulever un de ces chats, tant il était lourd .  Ce sont aussi des skogkatts qui tirent le char de la belle déesse Freyja, épouse d'Odin, maître de tous les Dieux scandinaves. D'autres chats mythiques, des "chats-fées" à la queue broussailleuse, héritiers des premiers chat de légende, apparaissent dans plusieurs histoires pour enfants écrites au 19eme siècle. Ainsi, dans les contes populaires recueillis par Asbjörnsen et Moe publiés vers 1835, le skogkatt est à diverses reprises mentionné comme un chat-nymphe portant une grande queue touffue : un "troll-chat", une sorte de génie protecteur du foyer. Autrefois, en Scandinavie, il était d'usage qu'un skogkatt fasse partie du trousseau de la future mariée pour protéger le futur foyer conjugal. Sans lui, pas de protection et pas de bonheur conjugal.Dans les contes de fées scandinaves, ce chat est celui des elfes et il exauce tous les souhaits .

Les ancètres  des chats des forêts norvégiennes actuels ont cotoyé les vikings, ces fiers guerriers nordiques à la civilisation si avancée pour leur époque. Certains se sont même faits enterré avec leur chat préféré. Les vikings, au cours de leurs grands voyages aux confins de toute l'Europe jusqu'en Orient, les auraient trouvé sur les abords de la mer Caspienne. C'étaient vraisemblablement des chats angora turcs. Ils les auraient embarqué à bord de leurs drakkar pour lutter contre les rats qui mangeaient leurs réserves de nourriture. Le navigateur Leiv Ericksson aurait découvert ces chats en chassant au faucon avec le roi Olav Tryggvasson (règne 995-100). Leiv était alors à la veille d'un très long voyage qui, 3 ou 4 mois  de traversée plus tard , l'aurait conduit de l'autre côté de l'océan, jusqu'en Amérique. Il avait donc bien besoin de chats bons chasseurs de rats et souris. Leiv et ses guerriers vikings, en compagnie d'escalves et de ses chats norvégiens, auraient donc débarqué en l'an 1002 dans l'actuelle région de Boston, précisement là oû se trouve le foyer du Main-coon.

Les chats embarqués par les vikings en Orient ont donc suivi ces hommes dans leur pays. Ils sont arrivés en Scandinavie vers le 7eme siècle. Pendant très longtemps, ces chats ont vécu à l'état demi-sauvage, exerçant leurs talents de ratiers dans les fermes et de prédateurs dans les forêts. Malgrès les services rendus, les chasseurs n'ont cessé de les tirer, mais cette race solide et prolifique a tout de même survécu .La race s'est parfaitement adapté, notament par son pelage, aux conditions climatiques de son nouveau milieu nordique, et a constitué le classique chat de ferme jusqu'à un passé récent.Le skogkatt a développé un sous-poil laineux et un poil de couverture long et imperméable.Son pelage n'a rien à voir avec celui du chat sauvage européen mais ressemble plutôt à celui de l'ours blanc ou du renard.Les couleurs de sa robe lui permettent de se fondre dans le paysage. Ce qui est un avantage certain pour ce prédateur qui chasse d'autant mieux qu'il est bien dissimulé. Dans les forêts du centre et de l'Est de la Norvège, on trouve donc plutôt des chats tabby, avec ou sans blanc. Les chats vivant dans la région dans la région des côtes rocheuses sont plutôt noirs et bleus, avec ou sans blanc. Du Sud de la Norvège, nous viennent les roux et écaille-de-tortue, alors que les chats blancs et gris vivent dans les régions neigeuses, leur couleur offrant un camouflage idéal. Le poil noir est normalement plus épais et plus lourd. Les chats roux et bleus ont le poil plus doux. Installés dans les étables, les chats norvégiens se sont, au fil des années, croisé avec des chats de maison, ce qui a quelque peu altéré leurs caractéristiques originelles.

 

C'est en 1930 qu'un groupe d'éleveurs norvégien s'est interessé à cette race dans le but d'en préserver son originalité menacée par diverses infusions non controlées de sang de chat à poils courts . En 1972, les norvégiens établirent le tout premier standard pour leur Norsk Skogkatt ( ce qui signifie en langue norvégienne: norvégien; bois; chat ). En 1977, la race fut reconnue par la F.I.F.e sous le nom de "chat des forêts norvégiennes", puis par la G.C.C.F et par le L.O.O.F, maintenant sous le nom de Norvégien. La France l'a découvert en 1982 grâce à Mme Briole qui rapporta une couple de Scandinavie. Mais c'est surtout Mme Rocchi, une française ayant travaillé à l'embassade de France à Oslo, qui donna une réelle impulsion au développement de la race en Belgique et dans notre pays. En Norvège, c'est maintenant un "trésor national" et les Norvégiens sont très attachés à leurs chats.

Depuis cette date, la race a fait de nombreux émules, tant en Europe qu'aux Etats-Unis, et elle figure régulièrement dans les expositions félines. Dans le grand public, la reconnaissance du chat des forêts norvégiennes se heurte encore à 2 obstacles. D'une part, on le confond fréquement avec son homologue américain, le Main-coon, qui a pourtant une tête développée de façon bien distincte. Pour éviter cela, les éleveurs de Norvégiens en ont modifié le standard en 1987, en précisant exactement les points qui particularisent cette race.

Pour ce qui est des concours, le Norvégien, bien qu'issu d'une race naturelle et très ancienne, n'est pas apparu dans les concours avant les années 1970. Seuls les fautes et les défauts géréraux sont éliminatoires.

 C'est actuellement le 5eme chat de race présent en France. Son caractère en or lui attire de plus en plus d'amirateurs et de passionnés.

Ses cousins : Main-coon, Sibérien.

Son comportement :

 

 C'est un chat en or !On le dit très bavard ( il glousse ), sociable et robuste.C'est un compagnon hors-pair ! Il est véritablement débordant d'affection pour ses maîtres. Il apprécie beaucoup les caresses et les calins qu'il accueille en ronronnant et aime la compagnie des enfants , de ses congénères félins et des autres animaux de la maison. C'est un chat qui aime la compagnie et qui supporte très bien de vivre à l'intérieur, en appartement. Il faudra dans ce cas lui offrir un bel arbre à chat pour lui permettre de se dépenser et de faire de l'exercice ! C'est un grand joueur, un chat-chien qui vous suivra partout dans tous vos faits et gestes du quotidien . Un adorable pot-de-colle débordant d'amour !Il a une caractère pacifique et très souple.  Il aime tous les membres de sa famille humaine mais on peut remarquer qu'en général, il y a  une personne élue en particulier, pour lui, comme "son maitre sûprème" et il la suit partout !Ce chat est extrémement amitieux et proches de ses maitres . Il recherche toujours le contact et les calins. Il ne craint pas les visiteurs et va au-devant des personnes inconnues, comme les amis de leur propriétaire en visite à la maison par exemple. Il possède un caractère équilibré et est très intelligent. Il reste toujours très zen !C'est un amour de chat, un compagnon très présent et complice de tous les instants. Adopter un Norvégien est une révelation, c'est le félin idéal,c'est LE compagnon inoubliable !C'est vraiment le chat magique des contes et légendes scandinaves ! Accueillir un chat norvégien dans sa maison , c'est adopter cette race à vie ! Il est si attachant et particulier que vous aurez peut-être envie de lui offrir un autre Norvégien pour compagnon ...C'est ça le virus du chat Norvégien ! On ne peut plus s'en passer !

Son look:

 

 Le Norvégien fait partie des races à poils mi-longs. La fourrure de ce chat comporte un épais sous-poil, le protégeant parfaitement des rigueurs hivernales ...mais uniquement en hiver ! A partir de mars-avril, il perd cette protection et prend sa tenue d'été , beaucoup plus légère. Sans devenir un tout à fait poil court quand même ! Ce chat à un look sauvage irrésistible !  C'est un chat au corps massif doté d'une bonne osssature et d'une musculature puissante. Son look présente un mix séduisant de naturel et de sophistication.

Sa tête, inscriptible dans un triangle équilatéral, porte 2 grandes oreilles largues à la base et légèrement arrondies aux extrémités. Ses oreilles sont souvent ornées de "lynx tips", de plumets qui lui donne une allure de petit lynx. Ses yeux en amandes montrent une couleur vert-or dans toutes les variétés de robe ou bleue, voire dorée ou orange. Il ya une belle harmonie dans le triangle de sa tête entre ses oreilles et ses yeux en amandes.Le profil doit être le plus droit possible. Il ne doit pas y avoir de "stop", de "pinch", de cassure, entre le front et le nez.Le front est légèrement bombé, suivi, donc d'un nez droit. Le menton doit être fort et ferme. Sa robe est  de longueur irrégulière, plus longue sur les flancs,le jabot et la culotte. Il possède une queue très touffue et longue qui atteint la base du coup. Une de ses particularité est d'avoir les pattes arrières plus hautes que les antérieures .C'est un point typique de la race.Les pieds sont grands et ronds avec des poils entre les doigts qu'il ne faut surtout pas couper.  Le poitrail est large et puissant.C'est un chat qui dégage naturellement une grande élégance et prestance sans pour autant être autaint et inaccéssible.

Les robes sont très variées comme le brown, le bleu, le silver, le noir, le red, l'écaille-de-tortue, le crème et maintenant l'ambre, le tout avec ou sans patron tabby (tigré, moucheté ou marbré ) et tout ceci avec ou sans taches blanches plus ou moins étendues sur le corps.Ce sont donc des coloris très variés . Toutes les robes sont reconnues en concours sauf pour les robes interdites par le standard : le colourpoint ( patron siamois ), le chocolat, le cinnamon et le fawn.La qualité de la fourure est bien plus importante que la couleur.

Il y a une assez grande différence de poids et de stature entre les mâles et les femelles de cette race. Les mâles sont plus impossants et plus grands et pèsent entre 6 et 8 kilos en moyenne tandis que les femelles sont plus fines et pèsent , en général, entre 4 et 7 kilos.

 

 

 

Son entretien

 

 Son poil à tendance à s'emmêler, surtout en période de mue. Il n'a pourtant pas le même entretien quotidien contraignant de certaines races à poils longs et vaporeux. Il doit être brosser soigneusement une fois par semaine.Il faut bien insister aux endroits oû la fourrure est plus dense comme au niveau de la collerette ou des "knickers" ( les cullotes ou pantalons ). Ce chat se laisse baigner et shampooiner assez facilement, surtout si on l'a habitué très jeune à prendre un bain. On peut le baigner une fois par an, pour un chat de compagnie ou quelques jours avant une exposition féline pour les chats de concours. C'est donc un chat facile à vivre et peu contraignant !

 

 

Sources:

magazines "Atout chat" faisant référence au Norvégien

"Le Norvégien" de Christiane Sacase, Artémis éditions, collection "Pets book chats"

"Larousse du chat et du cahton", sous la direction du Dr Rousselet-Blanc, édition Larousse

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site